Error message

Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in book_prev() (line 775 of /home/somptueu/lebienparler.com/modules/book/book.module).

Définition et rôle d'une conjonction de subordination

Règle grammaticale

Les conjonctions de subordination réunissent des termes inégaux :

  • proposition principale ;
  • proposition subordonnée conjonctive (dépendante de la principale).

La conjonction de subordination est placée en tête de la subordonnée mais cette subordonnée peut être située avant ou après la principale. 

On distingue deux types de conjonctions :

  • conjonctions simples;
  • locutions conjonctives.

Conjonctions simples :

  • que ;
  • si ;
  • quand ;
  • comme.

Les locutions conjonctives sont souvent formées par que et précédé :

  • d'une préposition ;
  • d'un adverbe ;
  • d'un groupe prépositionnel ;
  • d'un verbe.

Certaines ne s'utilisent qu'avec :

  • parce que ;
  • puisque.

La subordination est une relation qui s'établit entre des mots, groupes de mots ou phrases qui ont des statuts syntaxiques inégaux et des fonctions différentes.

L'existence de l'un des éléments mis en relation dépend de l'existence de l'autre.

Le mot qui complète le noyau n'a plus de raison d'être lorsqu'on supprime ce dernier.

la préposition est utilisée lorsque la fonction des mots est différente.

La subordination se fait entre deux propositions subordonnées à l'aide d'une conjonction de subordination.

Exemple

Proposition principale + conjonction simple de subordination + proposition subordonnée conjonctive

  • Je bois un café quand je me lève.

Conjonction simple de subordination + proposition subordonnée conjonctive + proposition principale

  • Quand je me lève, je bois un café.

Locution conjonctive de subordination : depuis + que 

  • Depuis que je suis là, les fourmis dansent.

Relation de subordination

  • La maison de notre voisin est jaune.

Proposition + conjonction de subordination + proposition.

  • Il couvre ses peintures parce qu'il pleut.

La grammaire